Les actions en faveur de la protection et de la gestion de l’eau

  • Le contrat de rivière pour protéger et valoriser la Lère

La Lère, un des affluents de l’Aveyron, qui traverse Cayriech de part en part, est un élément fort de son identité paysagère et culturelle.
Afin de protéger et de valoriser, la commune a adhéré en 1998 au Contrat de Rivière Aveyron aval-Lère. Ce contrat de rivière repose sur une forte mobilisation des élus locaux, des riverains et des usagers en collaboration avec l’État, les collectivités territoriales, l’Agence de l’eau et le Comité de Rivière. C’est donc un programme d’actions concerté qui ambitionne de redonner vie à la rivière.
Sa mise en place s’organise autour de trois grandes orientations :

  • La cohérence de la gestion de l’eau (prévention des crues, contrôle de l’étiage…)
  • La prévention des équilibres naturels (lutte contre les polutions, préservation de la faune et de la flore).
  • La gestion de “l’espace rivière” (restauration, entretien, valorisation paysagère et touristique…).

 

  • La préservation de l’eau potable

Le syndicat des eaux intercommunal de Montpezat-Puylaroque a initié une procédure de protection du captage de la source de Cande, qui alimente quatorze communes en eau potable dont Cayriech.
Une politique d’interconnexion des réseaux entre les ressources est en cours de réalisation, pour préserver l’alimentation de ce territoire en cas de pollution accidentelle ou de pénurie en eau potable.

  • La collecte des eaux usées.

La collecte des eaux usées est un autre point sensible en terme de protection de l’environnement. C’est pourquoi la commune a réalisé une étude dans le cadre de l’intercommunalité, qui a débouché sur la définition d’un plan de zonage de l’assainissement.
L’assainissement collectif a été adopté dans le bourg et il est actuellement en cours de réalisation. Pour le reste de la commune, c’est l’assainissement autonome qui a été retenu, du fait de la grande superficie des lot à construire.

  • Un arrosage économe en eau.

L’arrosage de la plupart des espaces verts de la commune est assuré par des systèmes automatiques moins contraignants en terme de temps et surtout plus économes en eau qu’un arrosage manuel.